collection 06

dans la brume

il est étrange de se promener dans la brume!
chaque buisson et chaque pierre est solitaire,
aucun arbre ne voit l’autre,
chacun est seul.

mon monde était rempli d’amis,
tant que ma vie était encore claire;
maintenant, comme la brume tombe,
plus aucun n’est visible.

a la vérité, personne n’est sage,
qui ne connaît la pénombre,
qui, inexorablement et doucement,
le sépare de tous.

il est étrange de se promener dans la brume!
la vie c’est être seul,
aucun être humain ne connaît l’autre,
chacun est seul.

 

hermann hesse